Sports masculinisés : offrons une place aux femmes dans tous les sports

Des inégalités existent entre les hommes et les femmes dans le milieu du sport. Certaines disciplines sont aujourd’hui encore masculinisées.

femmes sport

Le monde du sport présente aujourd’hui encore énormément d’inégalités entre les hommes et les femmes. Si ces dernières s’ouvrent de plus en plus à toutes les disciplines, il existe toujours un travail important à effectuer pour arriver à une certaine égalité. Certains sports sont par exemple, dans l’esprit de certaines personnes, à réserver qu’à la gente masculine. Découvrez dans cet article les différentes pratiques où les femmes n’auraient pas leur place.

Le hockey sur glace : un sport physique

En tête de liste arrive le hockey sur glace. Certaines personnes jugent cette pratique trop physique pour les femmes, puisqu’un match de hockey se gagne grâce à la dextérité crosse en main, mais également en jouant des épaules. Le gardien de but est également soumis à des palets qui arrivent à toute vitesse, même s’il a des protections. Surtout, le hockey sur glace est bien loin des idéaux de la population qui voudrait que les femmes se contentent de pratiquer la danse ou l’équitation. Au hockey, peu de place est faite pour l’élégance et la subtilité, puisque l’objectif est de rentrer un palet dans la cage adverse. Nous vous recommandons de cliquer ici si vous voulez plus d’informations sur le hockey sur glace et bien d’autres pratiques sportives.

Le rugby, un autre sport où mes contacts sont nombreux

Une étude de 2011 précise que le pourcentage de femmes licenciées dans le rugby en France serait de 4.7%. En arrondissant, on obtient donc 5 femmes licenciées pour 95 hommes en moyenne. On est donc bien loin de la parité ! Le rugby est effectivement un sport avec de nombreux contacts : mêlées, phases de rucks, placages, touches. Pour autant, il ne reste pas incompatible avec la pratique féminine. Les amoureux de sport ont pu observer le beau jeu produit par l’équipe de France de rugby lors du tournoi des 6 nations. Il est donc dommage que ce sport ne s’ouvre pas un peu plus à la gente féminine.

Le football : le sport le plus populaire au monde

Même dans le sport le plus populaire au monde, les femmes n’auraient pas entièrement leur place en tant que sportives affirmées. La même étude de 2011 indique que seuls 4.1% des licenciés de football totaux seraient des femmes. Un bien maigre pourcentage qui s’explique du fait des différences énormes entre le football masculin et féminin sur de nombreux points. Financièrement, le gouffre est abyssal. Les sommes gagnées par les footballeurs professionnels masculins se chiffrent en millions d’euros, tandis que les femmes peinent à obtenir des salaires qui leur permettrait de vivre du football. Ensuite, la médiatisation entre les deux sexes, bien qu’en progrès du côté féminin, reste assez largement inégale.

Le football féminin trouve son public, qui apprécie l’engagement et la qualité technique des footballeuses, mais cela reste trop peu suffisant pour certains fans inconditionnels de foot qui peinent à apprécier le football féminin.

Recent posts

Menu

Pages